Metz 2014

Entrevues Citoyennes : rencontre entre politiques et jeunes lorrains

Samedi 10 Mai 2014 – 10h00 – C’est d’une main de maître, que Stéphane Leydecker, le PDG de Direct FM, a animé 2 heures durant, les Entrevues Citoyennes, au Cescom, dans une atmosphère détendue, à laquelle six candidats aux prochaines élections européennes ont activement participé auprès d’un public assidu et réceptif, venu de toute la Lorraine.
Entrevues Citoyennes : reconnecter politiques européens et jeunes français

L’objectif des « Entrevues Citoyennes » <https://twitter.com/ECE14JCEMetz> était de créer un point de contact entre les politiques et les jeunes, de 18 à 40 ans, en vue des élections européennes du 25 mai 2014, qui peinent à intéresser. Le taux d’abstention des dernières élections européennes étant déjà près de 60 % en 2009 au niveau national et de 67% en Moselle, la <http://metz.jcef.fr> Jeune Chambre Economique de Metz a organisé ce rendez-vous citoyen afin de sensibiliser et d’aider les jeunes et les moins jeunes, à décrypter les idées fortes de chaque parti pour aller voter.

Six grandes thématiques majeures, six partis politiques
La liste des candidats politiques qui ont participé à ce débat :

· le Parti Socialiste Européen (PS) avec Nathalie De Oliveira,
· l’Alliance européenne pour la liberté (FN) avec Françoise Grolet,
· le Mouvement pour l’Europe des libertés et de la démocratie (DLR) avec Didier Hamelin,
· l’Alliance libre européenne (EELV) avec Eliane Romani,
· l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (UDI MODEM) avec la tête de liste Nathalie Griesbeck
· le Parti populaire européen (UMP) avec Patrick Thil
Des sujets d’actualités tels que la directive Bolkestein, la politique économique et des frontières, la législation et la défense commune, l’exception culturelle française, le SMIC européen ou encore la question de l’arrêt du nucléaire ont été abordés successivement, mettant en lumière des questions brûlantes pour lesquelles les français se sentent concernés, de près ou de loin.

Les questions posées avaient été sélectionnées préalablement via Internet sur le site web officiel www.entrevues-citoyennes-metz.eu.
Durant la rencontre, nous avons pu saluer chaque candidat qui s’est exprimé de façon très accessible et éclairante pour le public présent et ce, pendant un temps de parole imparti et semblable pour chacun d’entre eux.

Une vision biaisée et une sous-médiatisation du Parlement Européen : raison de l’abstention ?

La jeune génération se sait appartenir à l’U.E mais est peu impliquée car le parlement européen leur semble éloigné de leur quotidien. Ce constat, les politiques l’ont compris et nous ont livrés leur analyse.

La sous-médiatisation des décisions prises au Parlement Européen qui ont un réel impact sur le quotidien des français – tels que la carte européenne de sécurité sociale ou la pénétration minimale des OGM dans nos assiettes – est avancée et d’autre part, le réflexe des politiques français de se dédouaner de certains problèmes internes en rejetant la faute sur Bruxelles serait aussi en cause.

Autre point important : la question de l’absentéisme des eurodéputés. Celle-ci semblait déjà désigner en amont un désintérêt au niveau des parlementaires européens eux-mêmes, ce qui n’est guère encourageant pour les électeurs. Ce « cliché » médiatique a été torpillé au cours du débat car
dans les faits, l’absentéisme ne concerne qu’une minorité des partis européens : la majorité des parlementaires ne font donc pas l’école buissonnière.

Clôture de la rencontre : un objectif atteint pour la JCE de Metz

La rencontre s’est achevée sur le discours de Frédéric Jean-Robert, Président de la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Lorraine et celui – enthousiaste – de Sophie Rémy, Administrateur national 2014 de la <http://www.jcef.asso.fr/> Jeune Chambre Economique Française, qui a conclu sur une belle action menée grâce à la Commission JCE « Entrevues Citoyennes » dirigée par Audrey Vitale – composée de Nicolas Merck, président 2014 de la JCE de Metz, de Flavien Houver, d’Olivier Defretin et d’Eugénie Karadjoff.

Par ailleurs, la JCE de Metz remercie les représentants de partis européens (PSE, AEL, MELD, ALE, ADLE et PPE), les partenaires de l’évènement (le CESCOM, Infaudit, Whd-Rs et le Mouvement Européen) et bien sûr, le public lorrain qui s’était déplacé, sans qui cette rencontre n’aurait pu avoir lieu.

 

Leur site internet

Leur compte Facebook

Leur compte Twitter